ART CONSTRUIT

I)  TENSIONS

Chaque "tableau-objet" est une construction concrète réalisée à partir de ses composants matériels (châssis, toile, cordons, oeillets). La toile, en certaines parties de sa surface, est pliée et repliée sur elle même. Les cordons permettent de la tendre sur la structure prédéterminée du châssis. Le "tableau-objet" ne présente aucun espace illusionniste. Ouvert sur le pan de mur contre lequel il est adossé, la partie visible du châssis fait partie intégrante de la composition et son épaisseur en est la seule profondeur. L'ensemble fait voir différentes articulations rythmiques qui créent de nouveaux rapports entre les éléments.

II)  IMPRÉGNATIONS

Cette pratique implique l'abandon de la toile apprêtée et du châssis. La texture de la toile rend possible le passage des pigments en profondeur. L'imprégnation varie selon la pression exercée par la main sur l'outils utilisé pour étaler la couleur sur la surface apparente du tissu. La couleur ne couvre pas seulement le dessus de la toile, elle s'infiltre à travers les différentes épaisseurs, là où en contrebande, les formes font tâches. La sédimentation pigmentaire à travers les épaisseurs du tissu tend à diminuer à chaque nouvelle couche de peinture. Le processus est interrompu lorsque les interstices entre la chaine et la trame de la toile sont saturés. Le dépliage peut alors s'effectuer. Ouverte, la surface de la toile est rongée par les couleurs. Les éléments nécessaires pour réaliser l'assemblage sont découpés et collés. La grille orthogonale est construite en premier. C'est une structure textile à l'intérieur de laquelle des carrés de toile maculés de couleurs sont disposés. l'ensemble de la toile présente un champs pictural frontal recomposé. 

III)  MONTAGES

Le châssis traditionnel en bois est remplacé par une grille orthogonale obtenue en collant, entre elles, des bandes de toile blanche. Les bandes tricolores sont entrelacées selon une logique sérielle à l'intérieur des neuf carreaux de la grille. À l'intérieur de la grille il n'y a pas de remplissage gratuit et aucune zone de la surface n'est privilégiée. Dans chaque case de la grille, la répartition des bandes se répète mais s'accompagne, à chaque enchaînement, d'une variation chromatique. Chaque montage présente un ensemble à claire-voie qui fait voir la totalité des combinaisons logiques entres les lignes. L'agencement des éléments s'effectue de telle sorte qu'une modification dans un des carrés de la grille entraîne des modifications dans tous les autres. Un prolongement hors format s'amorce sur le pourtour de la grille mais un tel prolongement ne serait que la répétition du cycle présenté.